19 décembre 2017

Minuscule

Dans le théâtre de mon existence,Mari, enfants, pratique, travail et amis Occupent la scène à grands cris Dans la pénombre du dojo, Un zoom vertigineux me révèle à moi-même, Parcelle de vie dérisoire dans l’immensité de l’univers Poussière microscopiqueHistoire anecdotiqueQuasi néant Dans le silence du dojo,Un face à face fulgurant,L’expérience de mon insignifiance
Posté par Kaiko 2000 à 18:02 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

16 décembre 2017

Méditer avec les enfants

J'ai animé un atelier de méditation avec quelques élèves de la classe de mon fils de 9 ans. Nous avons pu nous poser dans la salle d'art plastiques de l'école et nous installer confortablement en cercle sur des tapis de yoga. Au centre de notre cercle, j'ai installé deux branches de sapin, une décoration de Noël et une bougie. Je leur ai fais part de ma joie d'être avec eux à ce moment-là et les ai remercié d'avoir choisi cet atelier. - «Qu'est ce que la méditation pour vous?» Après avoir écouté les idées qu'ils se faisaient de... [Lire la suite]
Posté par Kaiko 2000 à 16:41 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
13 novembre 2017

«N'oublie pas que tu vas mourir...»

    Ma recherche d'une nouvelle sangha avec laquelle pratiquer m'a menée hier dans le dojo de La Montagne sans sommet, dirigé par le maître zen Federico Dainin Joko Sensei. A la fin du zazen, une fois la cérémonie terminée, il nous a rappelé le sens du bois qui est frappé dans les temples et dans les dojos pour appeler à la pratique et en fin de zazen. Ce bois qui appelle à zazen, ce bois frappé d'abord lentement pour finir en cascade imperceptible, ce bois nous rappelle: «N'oublie pas que tu vas mourir ! Ne perds pas... [Lire la suite]
Posté par Kaiko 2000 à 14:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
18 juin 2014

Rohatsu: la sesshin meurtrière

  © Christian Kokon Gaudin. Une découverte aujourd'hui: un vieux reportage sur une sesshin Rohatsu* dans l'école Rinzai au Japon. Au début de la sesshin, le maître dit: «Vous allez passer les sept jours qui viennent comme s'ils n'étaient qu'un seul jour. Ces jours-là sont considérés souvent comme des jours meurtriers. Aussi je vous demande de leur consacrer le meilleur de vous même et de n'épargner aucune de vos forces»  Une telle rigueur "impitoyable et dure" est absente de notre sangha cependant,... [Lire la suite]
Posté par Kaiko 2000 à 22:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
06 mai 2014

Vertige de Zazen, les attentes de l'ego et le désespoir

© Christian Kokon Gaudin.  « Ne perdez pas le temps précieux de zazen à suivre vos pensées. Une sesshin passe très vite,           trois jours passent très vite,                     une vie passe très vite, nous disent ceux qui vont mourir. Nous sommes ceux qui vont mourir. Ne perdons pas notre temps, en l’ignorant » Kusen de Roland Rech le 2 mai 2014 Hâtons-nous donc de... [Lire la suite]
Posté par Kaiko 2000 à 23:08 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
11 mars 2014

The Beast in me: observer ses démons en sesshin

  Avec un esprit aimant, chérissez encore plus qu'un enfant Les dieux hostiles et les démons d'existence apparente; Entourez-vous d'eux tendrement Machik Labdrön (1055-1145)*   à Paul Je suis allée en sesshin pour rencontrer mon maître et avancer dans la pratique de l'éveil. Chargée de mes idées sur ce qu'est un bon et un mauvais zazen,Chargée de mon ego insatisfait de sa pratique - jamais assez pure-Du poids de ma peur face au temps qui passe, face à mon esprit retors et à l'éveil qui me fuit,Chargée de cet ego... [Lire la suite]
Posté par Kaiko 2000 à 18:19 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

07 janvier 2014

Cœur Pur

C'est avec un grand plaisir que je plonge aujourd'hui, toutes lectures cessantes, dans Coeur pur, Journal zen et lettres de  Maura O'Halloran. Je ne sais que peu d'elle, mais j'ai l'intuition d'être au seuil d'une belle rencontre. Je ne manquerai pas de vous en faire part bien vite! En attendant, quelques éléments biographiques: "Pendant les trois ans de sa formation zen à lwate et à Tokyo, on la connut sous le nom de Maura-san, ou sous son nom monastique, Soshi-san. En 1982, Maura reçut la transmission de son... [Lire la suite]
Posté par Kaiko 2000 à 15:58 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
02 janvier 2014

Impression de sesshin

"Marcher sur le fil d’une épée, Courir le long d’une crête de glace, Pas de marches, pas d’échelles, Sauter de la falaise avec les mains ouvertes." - Verset zen source inconnue Cette photo d'Yves Klein illustre bien ce que j'ai ressenti pendant ce camp d'hiver au temple zen: Traverser  un champ de tristesse et de découragement, et renoncer à y remédier. Faire confiance à zazen, s'abandonner à la posture. Lâcher toute attente, lâcher tous les "trucs". Accepter, du moins pour un temps, qu'il ne se passe RIEN. Mais s'y... [Lire la suite]
Posté par Kaiko 2000 à 16:38 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
21 décembre 2013

Méditer: une affaire de liberté

"La véritable méditation naît nécessairement d’un saut intérieur. Le calme comme l’absence de calme sont délaissés. Mais il ne s’agit pas d’un état cotonneux ou une sorte d’inconscience, on sait toujours si le saut a eu lieu ou non. Il n’existe aucune technique pour faire ce saut, il n’y a qu’à sauter. Ni les techniques de concentration ni le bâton ne le permettent. La seule manière de sauter, c’est de se permettre de sauter. La clé est là : se permettre de vraiment méditer, s’asseoir avec vigueur et s’ouvrir enfin à l’esprit vaste.... [Lire la suite]
Posté par Kaiko 2000 à 08:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
13 novembre 2013

Une sesshin belge: face aux pensées obsédantes, la pratique du post-it

  M'asseoir sur un zafu semble être devenu le signal du départ pour la libération de pensées de toutes sortes. Ce n'est pas nouveau et c'est sans importance la plupart du temps, car les pensées vont et viennent en zazen comme hors de zazen, l'important étant notre attitude face à elles. Cependant elles deviennent gênantes lorsqu'elles se font obsédantes. Notre esprit s'enroule autour d'elles et se ferme à tout le reste. Il n'y a plus de place pour l'accueil, et là on passe à côté de la pratique. Bon, les pensées obsédantes... [Lire la suite]
Posté par Kaiko 2000 à 08:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,