21 mai 2017

Chant de l'âme

Je suis une source qui jaillit et s'écoule Mais c'est au profond de la nuit Cette source éternelle, elle reste cachée mais je n'ignore pas d'où elle prend naissance et c'est au profond de la nuit Je sais, à vrai dire, qu'elle est sans origine. Tout en elle, pourtant, va plonger sa racine Mais c'est au profond de la nuit Jamais il ne sera de beauté qui l'égale, Le ciel, l'univers vont s'y désaltérer Mais c'est au profond de la nuit Elle est, je le sais bien, tout à fait insondableEt je le sais aussi, elle... [Lire la suite]
Posté par Kaiko 2000 à 12:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

22 novembre 2016

Sensation

Par les soirs bleus d'été, j'irai dans les sentiers,Picoté par les blés, fouler l'herbe menue,Rêveur, j'en sentirai la fraîcheur à mes pieds.Je laisserai le vent baigner ma tête nue. Je ne parlerai pas, je ne penserai rien :Mais l'amour infini me montera dans l'âme,Et j'irais loin, bien loin, comme un bohémien,Par la nature, heureux comme avec une femme. Arthur Rimbaud, 1870.
Posté par Kaiko 2000 à 15:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
17 mai 2016

Balade en forêt avec Heredia

Lors du long week-end de l'ascension, je suis partie camper en famille dans la forêt.C'est le printemps, l'air est doux encore et les feuilles claires vert-tendre. Mais là, tout près, la sensation de la langueur estivale pointe déjà. Ce poème de Heredia a accompagné à merveille l'une de nos balades: La sieste Pas un seul bruit d'insecte ou d'abeille en maraude, Tout dort sous les grands bois accablés de soleil Où le feuillage épais tamise un jour pareil Au velours sombre et doux des mousses d'émeraude. ... [Lire la suite]
Posté par Kaiko 2000 à 18:57 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
21 avril 2016

Comment demain?

Hier de l'acide sur mes larmesAujourd'hui sa main n'étreint que des cendres
Posté par Kaiko 2000 à 18:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
15 avril 2016

Déchaînée

Du bureau des plaintes prendre congé.Rejoindre ta peau noyer mon regard dans l'azurfuir les mots. Dissoudre mes chaînesà ton souffle langoureux.Te respirer te dévorerJouir et vivre encore un peu.  
Posté par Kaiko 2000 à 22:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
25 juin 2014

Le poète public

  "L'artiste doit voir toutes choses comme s'il les voyait pour la première fois: il faut voir toute la vie comme lorsqu'on était enfant" Henri Matisse "J’avais envie de vivre ma vie le plus intensément possible"Le poète public   Sur le chemin de zazen, le poète public a attiré mes pas et mon zafu est resté seul. "Donnez-moi un thème, je vous écris un poème!" annonçait-il devant sa désuète machine. Invitée  à ses côtés, Je l'ai regardé écrire,  Des mots graves, drôles ou légers, Des mots sobres... [Lire la suite]
Posté par Kaiko 2000 à 17:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

28 mai 2014

Haïkus matinaux

Ce matin à l'heure de pointePanne électrique dans le métroUn Haïku me bouleverse   «Les nuages parfoisViennent reposer les gensD'admirer la lune»Matsuo Bashö   Et vous, connaissez-vous d'autres brefs ravissement matinaux?   «Ses parents prennent le théAvec sa nouvelle petite amieComme un général inspectant ses troupes»Chögyam Trungpa      
Posté par Kaiko 2000 à 10:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
16 mai 2014

Jacques Brel, L'Homme de la Mancha, La quête

Rêver un impossible rêvePorter le chagrin des départsBrûler d'une possible fièvrePartir où personne ne partAimer jusqu'à la déchirureAimer, même trop, même mal,Tenter, sans force et sans armure,D'atteindre l'inaccessible étoileTelle est ma quête,Suivre l'étoile * Peu m'importent mes chancesPeu m'importe le tempsOu ma désespéranceEt puis lutter toujoursSans questions ni reposSe damnerPour l'or d'un mot d'amour * Je ne sais si je serai ce hérosMais mon coeur serait tranquilleEt les villes s'éclabousseraient de bleuParce qu'un... [Lire la suite]
Posté par Kaiko 2000 à 13:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
21 mars 2014

Merveilleuse prière tantrique de Monko

  «Puissè-je sentir la beauté sans fond de l'incomplétude qui s'élève à chaque instant; * Puissè-je percevoir tout le potentiel créatif de cette énergie vacillante et indestructible; * Puissè-je être libéré de la tension de trouver un espace de satisfaction éternel; * Puissè-je ressentir la qualité infiniment triste dans la contemplation du corps, de ma condition humaine; * Puissè-je trouver l'intensité suffisante de permettre à cette tristesse de se transformer, instant après instant, en diffuseur de... [Lire la suite]
Posté par Kaiko 2000 à 10:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
04 février 2014

Juan Gelman, Mort d'un poète à vif

    AMOUR QUI S'APAISE finit-il?commence-t-il? quelle nouvellevieillesse l'attend encore?quel éclat? amour qui se penche de soi-même vers soi-même étantaussi mémoire de soimangeant de soi quelle vieille ombre lui sucera la nuque? oh pestesqui ont visité mon paysont attaqué sont partiesétrangères comme le vent Extrait d'Obscur ouvert, éditions PHI, 1997 Juan Gelman Un beau portrait du poète paru dans Le Monde à l'occasion de sa disparition: ici D'autres poèmes: ici  
Posté par Kaiko 2000 à 19:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :