30 mai 2016

Les mots du blog

J'utilise parfois des termes qui me sont familiers mais qui peuvent sembler obscurs pour le lecteur pour qui le zen est inconnu. Voici donc le petit lexique de Kaiko, le sens que je mets derrière ces mots (ce billet est appelé à évoluer et à s'enrichir.) Bodhisattva littér. : l’être qui s’éveille. Par sa pratique, par son éveil, le bodhisattva aide naturellement toutes les existences. Jukai, l’ordination de bodhisattva donnée généralement aux laïcs, marque l’entrée dans la voie du Bouddha. Dharma la Loi,... [Lire la suite]
Posté par Kaiko 2000 à 15:10 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

10 février 2016

La vieillesse est souffrance...

 "Car la vraie mort, c'est refuser d'exister, la vraie mort, c'est de ne pas se créer, la vraie mort, c'est de ne pas se faire homme" Maurice Zundel, Conférence de Nice de février 1968 Avec les enfants, nous avons eu l'occasion de visiter les résidentes d'une maison de retraite voisine à l'occasion de mardi-gras, pour leur apporter des crêpes et leur réchauffer le coeur. Certaines ne quittent jamais leur chambre et étaient avides de contact, d'autres avaient perdu leurs facultés et vivaient manifestement dans une autre... [Lire la suite]
Posté par Kaiko 2000 à 22:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
21 mars 2014

Merveilleuse prière tantrique de Monko

  «Puissè-je sentir la beauté sans fond de l'incomplétude qui s'élève à chaque instant; * Puissè-je percevoir tout le potentiel créatif de cette énergie vacillante et indestructible; * Puissè-je être libéré de la tension de trouver un espace de satisfaction éternel; * Puissè-je ressentir la qualité infiniment triste dans la contemplation du corps, de ma condition humaine; * Puissè-je trouver l'intensité suffisante de permettre à cette tristesse de se transformer, instant après instant, en diffuseur de... [Lire la suite]
Posté par Kaiko 2000 à 10:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
17 janvier 2014

Impermanence: mes humeurs sans moi

Une scène, un spectacle se joue, les acteurs sont tous là avec leur répertoire banal, "Tristesse, silence cassant, blessures secrètes, espoir, joie, tendresse..." Dans la salle, la magie ne prend pas. Pas de réaction. La spectatrice est blasée. "Tendresse, joie, espoir, blessures secrètes, silence cassant, tristesse..." L'enthousiasme des acteurs est douché. Leur jeu sonne faux.    Au milieu des difficultés à être deux, une braise avait enflammé mon coeur dans un grand feu d'espoir. Coeur léger, joie... [Lire la suite]
Posté par Kaiko 2000 à 11:39 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,
23 décembre 2013

Quitter le monde: une tentation face à Dukkha

J'ai reçu hier soir, la visite de ma vieille amie, la sorcière. Elle m'a surprise là, allongée sur le canapé du salon. Elle n'a rien perdu de sa force: en un rien de temps elle m'a envoûtée, plaquée là. Le coeur écrasé, certes, mais l'esprit attentif et curieux. Presque détaché. Elle a débarqué avec son inséparable sentiment de l'absurdité de la vie. Une pensée tournoyait dans mon esprit: "J'avais raison à l'adolescence, de vouloir mourir". "Et au lieu de cela, j'ai noué d'autres liens, d'autres entraves, qui rendent difficile le... [Lire la suite]
Posté par Kaiko 2000 à 15:23 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
18 décembre 2013

Face à la peur: adopter l'intrépidité du garuda

  Lu ce matin  dans Prendre un verre avec Bouddha de Lodro Rinzler: "A bien y penser, l'espoir n'est qu'un corollaire de la peur Lorsque vous vous dites "J'espère que j'arriverai à l'heure au bureau", ce que cela signifie vraiment, c'est que vous avez peur d'être en retard. lorsque vous souhaitez que votre amoureuse vous aime autant que vous l'aimez, c'est qe vous craignez qu'il n'en soit pas ainsi. Quand un courriel s'annonce et que vous espérer recevoir la bonne nouvelle que vous attendez, une... [Lire la suite]
Posté par Kaiko 2000 à 10:10 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
11 mai 2012

Les trois poisons

Au coeur des mandalas bouddhistes, on peut voir cette étrange image: un cochon mordant la queue d'un serpent, mordant un coq qui mord à son tour la queue du cochon. Elle représente ce que l'on appelle "les trois poisons", l'avidité, la colère et l'ignorance. ce qui, soit dit en passant, est très injuste pour ces animaux... En ce moment, si je regarde dans le miroir, j'y vois donc un serpent. La colère m'habite. Une colère froide, un rejet puissant en réaction à une blessure insurmontée. Cette colère est bien sûr déclenchée par une... [Lire la suite]
Posté par Kaiko 2000 à 11:15 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :
06 avril 2012

Dharma: les Quatre Nobles vérités

Inspirée par Stephen Batchelor, j'ai envie de me plonger dans l'enseignement originel du Bouddha. Bien que pratiquant le zen depuis de nombreuses années, je ne me suis jamais vraiment penchée sur celui-ci. Ma pratique s'est peu à peu éloignée du bouddhisme et de son message. Celui-là même qui m'avait attiré vers elle: la vérité de la souffrance et le moyen d'en sortir. Je vais donc écrire une série de billets sur les aspects fondamentaux du message du Bouddha tel que l'a redécouvert Stephen Bathelor, à travers sa pratique, ses... [Lire la suite]
Posté par Kaiko 2000 à 19:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
23 février 2012

Comprendre la vacuité avec Nâgârjuna

"Aussi profond que soient les enseignements du Dharma,je fais le vœu de les étudier tous." Puisqu'il était question d'étudier le Dharma, je me suis plongée dans la pensée et la logique nâgârjunienne. Pour moi, c'est plutôt un Everest que j'escalade méthodiquement, laborieusement, avec l'impression de n'en comprendre que la surface. "La causalité efficiente de la nécessité est la forme d'une détermination, comme nous essayons de le démontrer, qui peut parfaitement être assimilée au principe de non-substantialité; si l'on veut... [Lire la suite]
Posté par Kaiko 2000 à 14:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,