19 janvier 2018

Du désir. La deuxième Noble Vérité: l'origine de Dukkha

 «Tout est en feu. Qu'est ce qui est en feu? L'oeil est en feu, les formes sont en feu, la conscience visuelle est en feu,le contact visuel est en feu,la sensation née du contact visuel - qu'elle soit agréable, pénible, ni agréable ni pénible - est en feu. Pourquoi sont-ils en feu? Parce qu'ils sont enflammés par le feu du désir, par le feu de la haine, par le feu de l'erreur. Qu'appelle-t-on " en feu"? Ce qui est en feu, c'est ce qui est enflammé par la naissance, par la vieillesse, par la maladie, par la mort, par le... [Lire la suite]
Posté par Kaiko 2000 à 14:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

11 janvier 2018

Le vie humaine est infiniment précieuse: une parabole du Bouddha

Le fond de mon être est tissé de désespoir. Lorsque ces moments surviennent, la parabole de la tortue m'aide à reconnaitre le prix de la vie et à me remettre en marche. J'espère qu'à ton tour elle t'encouragera et te donnera l'élan nécessaire pour la savourer et balayer les obstacles qui se dressent sur ta route: «Heureux celui qui entend la proclamation du Dharma!Pour tirer pleinement parti du dharma, il faut, dans le cycle interminable des existences, avoir mérité de renaître dans la condition humaine.Cette précieuse occurrence... [Lire la suite]
Posté par Kaiko 2000 à 16:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
06 janvier 2018

Namu Kanzeon: à la découverte du bodhisattva de la Compassion

 Le bodhisattva Kannon Le nom de Kannon, le culte de Kannon sont très importants dans le bouddhisme Mahayana (Grand Véhicule). En Inde, on l’appelle Avalokitesvara, en Chine Guan nin, au Japon Kannon ou Kanzeon.  C’est le bodhisattva de la compassion, souvent représenté par une statue aux mille bras pour aider tous les êtres ; dans chacune de ses mains il y a un œil qui représente le discernement. Ce bodhisattva, Sengu Kannon, symbolise les pouvoirs multiples de la compassion, qui se porte au secours de l’infinité des... [Lire la suite]
Posté par Kaiko 2000 à 17:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
30 mai 2016

Les mots du blog

J'utilise parfois des termes qui me sont familiers mais qui peuvent sembler obscurs pour le lecteur pour qui le zen est inconnu. Voici donc le petit lexique de Kaiko, le sens que je mets derrière ces mots (ce billet est appelé à évoluer et à s'enrichir.) Bodhisattva littér. : l’être qui s’éveille. Par sa pratique, par son éveil, le bodhisattva aide naturellement toutes les existences. Jukai, l’ordination de bodhisattva donnée généralement aux laïcs, marque l’entrée dans la voie du Bouddha. Dharma la Loi,... [Lire la suite]
Posté par Kaiko 2000 à 15:10 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,
10 février 2016

La vieillesse est souffrance...

 "Car la vraie mort, c'est refuser d'exister, la vraie mort, c'est de ne pas se créer, la vraie mort, c'est de ne pas se faire homme" Maurice Zundel, Conférence de Nice de février 1968 Avec les enfants, nous avons eu l'occasion de visiter les résidentes d'une maison de retraite voisine à l'occasion de mardi-gras, pour leur apporter des crêpes et leur réchauffer le coeur. Certaines ne quittent jamais leur chambre et étaient avides de contact, d'autres avaient perdu leurs facultés et vivaient manifestement dans une autre... [Lire la suite]
Posté par Kaiko 2000 à 22:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
21 mars 2014

Merveilleuse prière tantrique de Monko

  «Puissè-je sentir la beauté sans fond de l'incomplétude qui s'élève à chaque instant; * Puissè-je percevoir tout le potentiel créatif de cette énergie vacillante et indestructible; * Puissè-je être libéré de la tension de trouver un espace de satisfaction éternel; * Puissè-je ressentir la qualité infiniment triste dans la contemplation du corps, de ma condition humaine; * Puissè-je trouver l'intensité suffisante de permettre à cette tristesse de se transformer, instant après instant, en diffuseur de... [Lire la suite]
Posté par Kaiko 2000 à 10:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

17 janvier 2014

Impermanence: mes humeurs sans moi

Une scène, un spectacle se joue, les acteurs sont tous là avec leur répertoire banal, "Tristesse, silence cassant, blessures secrètes, espoir, joie, tendresse..." Dans la salle, la magie ne prend pas. Pas de réaction. La spectatrice est blasée. "Tendresse, joie, espoir, blessures secrètes, silence cassant, tristesse..." L'enthousiasme des acteurs est douché. Leur jeu sonne faux.    Au milieu des difficultés à être deux, une braise avait enflammé mon coeur dans un grand feu d'espoir. Coeur léger, joie... [Lire la suite]
Posté par Kaiko 2000 à 11:39 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,
23 décembre 2013

Quitter le monde: une tentation face à Dukkha

J'ai reçu hier soir, la visite de ma vieille amie, la sorcière. Elle m'a surprise là, allongée sur le canapé du salon. Elle n'a rien perdu de sa force: en un rien de temps elle m'a envoûtée, plaquée là. Le coeur écrasé, certes, mais l'esprit attentif et curieux. Presque détaché. Elle a débarqué avec son inséparable sentiment de l'absurdité de la vie. Une pensée tournoyait dans mon esprit: "J'avais raison à l'adolescence, de vouloir mourir". "Et au lieu de cela, j'ai noué d'autres liens, d'autres entraves, qui rendent difficile le... [Lire la suite]
Posté par Kaiko 2000 à 15:23 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
18 décembre 2013

Face à la peur: adopter l'intrépidité du garuda

  Lu ce matin  dans Prendre un verre avec Bouddha de Lodro Rinzler: "A bien y penser, l'espoir n'est qu'un corollaire de la peur Lorsque vous vous dites "J'espère que j'arriverai à l'heure au bureau", ce que cela signifie vraiment, c'est que vous avez peur d'être en retard. lorsque vous souhaitez que votre amoureuse vous aime autant que vous l'aimez, c'est qe vous craignez qu'il n'en soit pas ainsi. Quand un courriel s'annonce et que vous espérer recevoir la bonne nouvelle que vous attendez, une... [Lire la suite]
Posté par Kaiko 2000 à 10:10 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
11 mai 2012

Les trois poisons

Au coeur des mandalas bouddhistes, on peut voir cette étrange image: un cochon mordant la queue d'un serpent, mordant un coq qui mord à son tour la queue du cochon. Elle représente ce que l'on appelle "les trois poisons", l'avidité, la colère et l'ignorance. ce qui, soit dit en passant, est très injuste pour ces animaux... En ce moment, si je regarde dans le miroir, j'y vois donc un serpent. La colère m'habite. Une colère froide, un rejet puissant en réaction à une blessure insurmontée. Cette colère est bien sûr déclenchée par une... [Lire la suite]
Posté par Kaiko 2000 à 11:15 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :