19 novembre 2018

« Zuigan! Éveille-toi! »

«Chaque jour est un bon jour» Maître Yunmen   Lors d'une journée de zazen, hier, l'enseignant a évoqué pour nous le maître zen Zuigan. Ce moine s'apostrophait lui-même dans un monologue resté célèbre: «- Zuigan!- Oui maître?- Éveille-toi!- Oui maître.- Ne te laisse pas tromper par les autres!- Oui maître» Il est bon de nous apostropher nous-même de la sorte: «- Kaiko!- Oui maître?- Sois présente!- Oui maître.- Ne te laisse pas embobiner par tes pensées!- Oui maître» Celui qui interpelle est le maître intérieur,... [Lire la suite]
Posté par Kaiko 2000 à 15:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

09 novembre 2018

Un maître zen à domicile: les podcasts de Roland Rech

Lorsque l'on pratique seul zazen, l'esprit d'éveil a tendance à s'émousser. Rien de tel alors que d'écouter un kusen. Les kusen sont des enseignements dispensés pendant zazen, la méditation assise. Le maître y aborde des thèmes très variés : par exemple il enseigne les bases de la méditation ou il commente les anciens sutras du bouddhisme. Le kusen encourage fortement le pratiquant. Des kusen de Maître Roland Rech sont disponibles gratuitement sur le site du temple Gyobutsuji de Nice. Pour les trouver, il suffit de... [Lire la suite]
Posté par Kaiko 2000 à 18:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
26 octobre 2018

Les mérites du zazen selon Maître Deshimaru

Zazen ne doit pas être pratiqué de manière utilitariste en ayant en tête un bénéfice personnel, mais de manière désintéressée, "pour" rien. La pratique pure de zazen est une pratique sans objet. Cependant, une pratique régulière révèle plusieurs bienfaits que Maître Deshimaru a listé et qui se manifestent dans notre vie quotidienne: 1 - Les organes des sens, les organes de la perception retrouvent leur condition originelle, le calme spirituel 2 - L'esprit se purifie 3 - Les illusions se purifient 4 - L'esprit... [Lire la suite]
Posté par Kaiko 2000 à 17:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
05 octobre 2018

Le sacrifice: une lecture bouddhiste #2

Manjusri maniant l'épée de la sagesse Le Bouddha enseigne que c'est notre attitude erronée face aux causes de souffrance, notre refus ou notre attachement, qui provoquent celle-ci. Dans le zen, on appelle cela les Bonnos, et ils sont nombreux: L'avidité, le désir, la haine, l'aversion, l'ignorance, la confusion, le doute qui paralyse notre énergie pour la pratique, l'attachement...: la première étape est de prendre conscience de nos défauts Le message de sainte Thérèse - et du Bouddha - c'est que changer notre... [Lire la suite]
Posté par Kaiko 2000 à 17:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
23 juillet 2018

Walk with me, voyage en pleine conscience

J'ai du mal à pratiquer avec assiduité l'assise en ce moment. La Voie du zen est aride, et la première marche, celle de la simple assise dans l'accueil de tout ce qui survient dans le moment présent est délicate lorsque le coeur est agité de mille préoccupations. C'est avec joie que j'ai appris qu'un film sur la communauté du maître zen vietnamien Thich Nhat Hanh passait au cinéma. J'y suis allée avec l'espoir d'y trouver un regain d'énergie pour ma pratique et je n'ai pas été déçue. Les paysages et les personnes y sont belles.... [Lire la suite]
Posté par Kaiko 2000 à 12:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 juillet 2018

La pleine consience pour les nuls: la cloche de pleine conscience

# Série développement personnel En dehors des moments formels de méditation, il est souvent difficile de revenir à l'instant présent. Nous sommes emportés par nos activités du moment, absorbés par le travail (ou par le fil de facebook !) nous sommes pris par la tâche et volons loin, bien loin de notre respiration et du moment présent. " Chaque respiration que nous prenons, chaque pas que nous faisons, peut être rempli de paix, de joie et de sérénité. Nous avons seulement besoin d'être éveillé, vivant dans le moment présent.... [Lire la suite]
Posté par Kaiko 2000 à 12:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

03 juin 2018

« Un vide en forme de Dieu »: la phrase du jour

«Il y a en chaque homme un vide en forme de Dieu, Et nul autre que Lui ne peut le combler» Pascal   Ce vide, quel mystère! Il y a certes une soif en nous. Une soif que seul l'absolu peut combler tout à fait. Un vide dont nous pouvons ne pas être conscients dans nos vies occupées.Nous passons bien du temps à chercher à remplir ce vide de toutes les façonsEt lorsque les épreuves débranchent notre pilotage automatique, nous avons l'occasion de percevoir la profondeur de ce puit en nous. Cette sensation est vertigineuse... [Lire la suite]
Posté par Kaiko 2000 à 15:10 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :
17 mai 2018

Le singe en moi amoureux de la lune

La boule hérissée de piquants que j'abrite en ce moment est une belle occasion de pratique. C'est une boule de dualité: un attachement à des jugements sur ce qui est/ ce qui devrait être. Une boule de j'aime/j'aime pas. Son noyau est tissé de peur et ses piquants de manque d'amour. C'est une boule qui matérialise l'égarement de mon ego. Elle apparaît pour m'aider dans la Voie car elle me donne une occasion très concrète de pratique. Je ne puis l'empécher d'envahir mes émotions, mes pensées, mais du moins je l'empèche de devenir... [Lire la suite]
Posté par Kaiko 2000 à 12:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
15 mai 2018

Assieds-toi: instructions pour zazen

«Assieds-toi. La porte de l'aisance et de la joie se trouve en tous lieux, c'est en vérité la porte dépourvue de toute porte car elle n'est rien que toi et n 'est jamais séparée des Bouddhas des trois temps. Ici, le mondain et le sacré n'ont plus cours. Ici la lumière jaillit librement des formes et de l'espace. Rencontrer la personne authentique dans cet ici est notre grande oeuvre et notre joie.  Le Samadhi dans lequel le soi-même est reçu, déployé .Connais-toi toi même vraiment. Oublie-toi. Laisse tous les dharmas et les... [Lire la suite]
Posté par Kaiko 2000 à 18:29 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
25 mars 2018

Le Pardon

Lors de mon entretien annuel avec ma chef de service, j'ai eu une phrase critique envers deux de mes collègues que j'ai accusé de ne pas prendre leur part de la lourde charge de travail qui repose sur mes épaules. C'était exagéré, c'est de la médisance. Je ne me trouve aucune excuse. C'est une faute, une simple phrase qui me laisse un souvenir brûlant. Je voudrais revenir en arrière, effacer ces mots mais c'est impossible, n'est-ce-pas?   Moi qui me glorifiais de ne pas critiquer, d'être au-delà des ragots de... [Lire la suite]
Posté par Kaiko 2000 à 18:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :