34392474_170085423833183_6427808309566242816_n

 Dans son kusen intitulé "Lorsque l'on pratique zazen, l'esprit qui sépare soi même des autres est abandonné", Roland dit:

«Zazen ne s'arrête pas à la fin de l'heure de zazen. Il n'est pas limité à la posture assise. Zazen est une attitude dans la vie qui révolutionne le mode de fonctionnement ordinaire.
Il nous aide à nous voir nous-mêmes sans nous illusionner et donc à devenir plus authentique.
Cela influence naturellement notre entourage en incitant les autres à être également plus authentiques.
Le satori (éclairer ses illusions) se transmet aux autres.
Maître Deshimaru disait que zazen permettait de réaliser l'esprit religieux d'avant les religions en permettant de se sentir reliés aux autres. La vie quotidienne est l'occasion d'actualiser cette relation.
C'est pourquoi nous chantons les quatre voeux du bodhisattva après chaque zazen car ils sont l'expression de l'éveil de zazen.
En début de journée ils nous montrent le chemin à suivre pour que zazen continue toute la journée»

Pour que l'esprit de zazen ne se limite pas à la posture assise, nous avons besoin d'exemples vivants. L'esprit religieux infuse en moi pendant zazen mais le voir à l'oeuvre chez quelqu'un, voir zazen prendre vie en lui est un cadeau précieux. Cela pose son empreinte dans mon esprit très efficacement. 
Comme l'explique Roland, l'attitude de celui qui a éclairé ses illusions influence son entourage.

J'ai besoin de regarder comment le sage/le saint vit sa vie quotidienne:
Comment il se comporte avec les autres
Comment il aime tant le mendiant que son enfant
Comment il surmonte les difficultés, 
Comment il souffre,
Comment il meurt.

Comme les enfants, j'apprend mieux avec un exemple vivant. Cela me montre comment agir moi-même, comment mettre mes pas dans les siens et tourner mon regard dans la bonne direction.

Où trouverai-je cet être exemplaire dont la sagesse infuserait en moi? A défaut de vivre au quotidien sous le regard du maître, je cherche l'exemple des modèles du passé.
Hélas, je ne trouve pas d'exemple de nonne zen mère de famille, et ce que l'on peut découvrir de la vie du Bouddha ne me révèle pas un exemple concret de sa vie quotidienne qui pourrait m'inspirer. Il est si loin de moi lui aussi !

Mais des exemples sont là, sur mon chemin:
Je pense à Etty Hillesum, dont le journal offre le récit d'une conversion intérieure éblouissante, à la correspondance de Zélie Martin où l'on découvre la sainte dans sa vie quotidienne d'épouse, de travailleuse, de mère, à sa fille, Thérèse de Lisieux, au film Dôgen où l'on voit vivre et pratiquer le fondateur de l'école zen soto. 
Les évangiles bien sûr sont une fenêtre sur la vie aimante. J'y vois Jésus marcher, manger avec ses amis, dormir, prier, et rencontrer le pauvre ou le puissant et partager humblement la condition humaine.

N'hésite pas à partager en commentaire l'exemple d'un être dont l'exemple t'inspire au quotidien !