GotoZuigan2

«Chaque jour est un bon jour» Maître Yunmen

 

Lors d'une journée de zazen, hier, l'enseignant a évoqué pour nous le maître zen Zuigan. Ce moine s'apostrophait lui-même dans un monologue resté célèbre:

«- Zuigan!
- Oui maître?
- Éveille-toi!
- Oui maître.
- Ne te laisse pas tromper par les autres!
- Oui maître»

Il est bon de nous apostropher nous-même de la sorte:

«- Kaiko!
- Oui maître?
- Sois présente!
- Oui maître.
- Ne te laisse pas embobiner par tes pensées!
- Oui maître»

Celui qui interpelle est le maître intérieur, cette part de l'ego qui nous guide sur la voie, nous fait nous lever le matin, aller au dojo, étudier le Dharma et le mettre en pratique.

Celui qui se laisse abuser par les logorrhées de son mental, celui qui est en est prisonnier est l'ego à crucifier.

Roland rappelle cependant que l'ego n'est pas le diable, il est plein de bons aspects.
Mais souvent il a pris de mauvais plis.
Il faut l'assouplir et lui permettre de s'éveiller à la vérité. Il cesse alors d'être une entrave à la pratique, mais se met à son service. On est alors unifié. Le disciple Zuigan rejoint le maître et le silence se fait. 

Dôgen exprime cette unification au début du chapitre Gyoji du Shobogenzo

«La grande voie des bouddhas et des patriarches contient toujours gyoji, la pratique constante, la plus élevée, dans laquelle il n'y a pas de séparation entre l'éveil de Bodaïshin, la pratique, l'Eveil et le Nirvana»