perce-neige2

Était-ce le froid du dehors?

Était-ce de me confronter au mur de longues heures en zazen ?

Durant cette sesshin d'hiver

Un élan chaleureux est né dans le vent glacé de kin-hin

Une perception plus charnelle de mes frères et soeurs dans la sangha.

Une affection encore trop sensuelle mais pure

Besoin de toucher, d'enlacer, de regarder, d'aimer.

Une douceur à la mesure de la rigueur intransigeante de zazen