roger

Il y a trois ans, je citais le beau texte de Pierre Pradervand intitulé L'art de bénir.

Je suis tombée par hasard sur une interview ensoleillée de Pierre que je vous recommande chaudement.

Même si je ne partage pas avec lui sa conviction fondamentale qu’il existe une « intelligence bienveillante d’amour infini qui dirige l’univers », j’ai été touchée par le témoignage de ce vieil homme qui a tant écrit sur la vie et qui livre humblement son expérience la plus importante :

 «J’ai récemment passé par le plus grand tsunami de ma vie - parce qu’on peut faire du développement  personnel ça n’empêche pas d’avoir parfois à traverser des vallées très profondes -pendant près de deux ans, tout était noir.
Je ne voyais même pas d’espoir… mais une petite voix en moi me disait : « Pierre, tu peux toujours aimer.
 »

« Pour moi la spiritualité c’est se détacher d’une vie enfoncée dans la matière, vivre les valeurs de l’esprit, tâcher de les vivre à chaque instant, à commencer avant toute chose par l’amour et le pardon inconditionnel. Pour moi les deux vont ensemble. »

« Voici la vision qui m’illumine depuis 25 ans : qu’il y a dernière cette apparence matérielle aussi séduisante qu’elle soit, même ce paysage où nous sommes, une réalité spirituelle parfaite qui est harmonie totale, où il n’y a plus aucun ego, où notre conscience est une avec la conscience divine et il n’y a plus que la conscience de l’amour comme le motif et la finalité d’absolument toutes choses dans l’univers…. C’est uniquement dans l’amour qu’on trouve la vraie liberté. Je ne crois pas qu’il y ait de vraie liberté profonde sans amour.»

La bénédiction, s’exercer à vouloir le bien de l’autre, est un outil de pardon. Car c’est une pratique qui libère de la rancune qui dévore de l’intérieur. Une pratique difficile mais salvatrice.

 

    Ici, le texte mis en images (à regarder sans le fond sonore new age, sous peine d'avoir beaucoup de mal à bénir l'auteur de cette vidéo...):

  

http://vivreautrement.ch/

http://www.gentleartofblessing.org/fr/accueil/2-non-categorise/1-bienvenue

 

*En illustration:
Dans le couloir de la mort, Roger McGowen refuse de succomber à la haine envers ceux qui l'ont condamné injustement il y a 27 ans...