depression2

"Obtenir ce que l'on veut, échapper à ce que l'on ne veut pas
Vouloir le bonheur, refuser la souffrance
Chercher la gloire, redouter l'anonymat
Recevoir des louanges, éviter les critiques."

Les huits dharmas mondains p.194

Le livre* de Tsultrim Allione, dont je parlais il y a quelque temps, m'a été d'une grande aide dans les moments tourmentés. Il répond en fait à une difficulté récurrente dans ma pratique de zazen: 

Il s'agit d'observer et de laisser passer durant zazen tant les pensées, les sensations que les émotions.
Mais parfois, observer ne suffit pas et le démon ne passe pas.
Il revient à l'assaut, encore et encore et refuse d'être mis de côté, exige le rôle principal dans la pièce qui se joue dans le mental.
C'est alors le signe qu'il faut accorder toute son attention à ce démon.

Ici, une précision s'impose, voici ce que désigne Tsultrim lorsqu'elle parle de "démon":

«Ce démon peut être une dépendance, la haine de soi, le perfectionnisme, la colère, la jalousie ou tout autre disposition qui nous coupe les ailes et qui draine notre énergie. Pour rester simple, disons que nos démons sont ce que nous craignons. Comme l'a dit Machik, tout ce qui réduit la liberté intérieure est un démon. Elle a aussi parlé de dieux et de dieux-démons. Les dieux sont nos espoirs, ce qui nous obsède, ce que nous désirons, nos attachements. [...]Même si dans les pages suivantes je fais surtout référence aux démons, la même approche s'applique à nos dieux  et à nos dieux-démons»p.13

L'approche que présente Tsultrim dans ce livre est fondée sur les enseignements d'une femme, maître bouddhiste du Tibet au XIè siècle, Machik Labdrön [1055-1145]. Le mérite de Tsultrim est de l'avoir rendu accessible pour notre époque et notre esprit occidental,. ce qui rend cette pratique accessible même aux non-bouddhistes.

Tsultrim témoigne dans ce livre de son cheminement personnel, des drames qu'elle a traversé (ancienne nonne bouddhiste elle est devenue mère, a connu la perte d'un enfant et le divorce),

Elle témoigne également  de cette merveilleuse découverte que fut pour elle la pratique tibétaine du «chöd», qui signifie "trancher" et qui consiste à nourrir plutôt que combattre nos ennemis intérieurs et extérieurs.

Elle propose une méthode en cinq étapes, résumée ci-dessous, qui nous amène, pas à pas, à reconnaître le démon, apprendre de lui ce qu'il désire, quel est son besoin et satisfaire celui-ci afin de le libérer, de l'apaiser.

A travers de nombreux exemples qui rendent l'ensemble assez vivant et très actuel, elle aborde les différentes catégories de démons qui peuvent habiter en nous: démons de la maladie, de la peur, de l'amour, de la dépendance, de la maltraitance, les démons familiaux, les démons de l'esprit, de la vanité et surtout le démon de l'egocentrisme. Père de tous les démons.

Elle offre ainsi une manière non-violente d'interragir avec ce qui nous blesse et nous invite à rentrer dans un autre rapport avec nos démons, à l'oeuvre en nous et dans le monde. Le dernier chapitre traite d'ailleurs des "démons du vaste monde". Une lecture précieuse.

tsultrim début_Page_1

tsultrim début_Page_2

 

Tsultrim*Tsutrim Allione

Nourrir ses démons Utilisez la sagesse ancienne pour résoudre vos conflits intérieurs. Edition Le jour

Lien web:

http://taramandala.org/about-kapala-training/