William-Adolphe-Bouguereau---Little-Girl-with-a-Bouquet

 «L'idée de départ était de mettre en scène les émotions fondamentales que chaque personne rencontre durant tout son parcours de vie, de la naissance à la mort, sous toutes ses formes: la joie, l'amour, l'extase sexuelle, la douleur, l'angoisse ou la peur. C'est un hommage à la beauté absolue, celle de l'art et celle de la vie.»

J'ai découvert aujourd'hui ce film du vidéaste Rino Stefano Tagliaferro, qui rencontre un grand succès sur le web depuis sa mise en ligne il y a quelques jours.

Selon certains critiques la mise en mouvement de ces tableaux  tue leur sensualité.

Selon moi, cette mise en mouvement ne reproche pas aux tableaux leur immobilité, comme un manque qu'il s'agirait de combler, mais explore ce que le mouvement apporte de différent.

Un regard neuf sur ces oeuvres "classiques", un mystère renouvelé, une puissante sensualité...

C'est aussi l'occasion de découvrir/redécouvrir ces chefs d'oeuvre de la peinture classique:

 

B E A U T Y - dir. Rino Stefano Tagliafierro from Rino Stefano Tagliafierro on Vimeo.

 Dans la même veine, un projet fou est lancé sur la toile et recherche des donateurs pour être mené à son terme: Loving Vincent, un documentaire en peinture animée, dans le style de Vincent Van Gogh:

 

«Initié par le studio Breakthru Films, à qui l'on doit Pierre et le loup, oscar du meilleur court métrage d'animation en 2008, le film dédié à Vincent Van Gogh n'en est qu'au stade de projet. Une campagne a été mise en place sur le site de crowdfundingKickstarter afin de réunir des fonds pour que l'équipe, sous la direction de Dorota Kobiela, parvienne à ses fins, d'ici un an et demi. Et ce n'est pas gagné. Pour pouvoir raconter la vie du célèbre artiste, - et surtout élucider sa mystérieuse mort -, en mettant en mouvement des peintures de la même patte, ils doivent faire appel à 40 artistes qui devront confectionner pas moins de 56.800 peintures.» Le Figaro 28/01/2014